Pourquoi et comment digitaliser ses formations?

Digitaliser-vos-formations.jpg.jpg

Le modèle élaboré par Ruben Puentedura SAMR (Substitution, Augmentation, Modification, Redéfinition) nous aide à comprendre la digitalisation de la formation et les différents stades de celle-ci. 

En général, la simple substitution ne suffit pas à générer plus d'engagement et surtout, elle ne modifie en aucun cas l'expérience de l'apprenant. Un simple replacement du support papier par un support digital comme un quiz sur smartphone qui remplacerait un bon vieux Memory en carton n'est pas une évolution de l'apprentissage...  D’autres usages du digital permettent de redéfinir cette expérience, de l’enrichir.

Par où commencer ?

Le formateur est souvent perdu tellement les possibilités en terme d'outils sont nombreuses. Chacun de ces outils demande un apprentissage et surtout une adaptation. Le but de cet article n'est certainement pas d'apprendre chaque outil mais bien de comprendre le digital et les changements impliqués par celui-ci.

Ceci dit, ne vous lancez pas dans un nouvel outil lors d'une formation sans avoir testé les besoins techniques et les contraintes d'utilisation de cet outil.

Mais voilà, un jour vous devrez vous lancer alors autant le faire maintenant car les expériences apprenant et formateur se trouvent tellement enrichies que l’on ne conçoit plus de faire sans…

Le modèle SAMR  est un bon repère pour progresser individuellement dans les usages pédagogiques du digital.

Substition 

La formation digitale n'est qu'un miroir de votre support classique.

Remplacez le quiz que vous faisiez sur papier ou powerpoint par un quiz sur tablette, laptop ou smartphone. Pour cela, vous pouvez utiliser Kahoot. Vous remarquerez vite que vos apprenants en redemandent et sont plus à l'aise avec votre nouveau support. Dans ce cas, ce sera déjà plus qu’une simple substitution : l’outil donne au formateur des données précises sur les acquis du groupe, et de chaque personne.

Pour un premier pas, Plickers est encore plus rassurant : seul le formateur a besoin d’un smartphone connecté !

Augmentation 

La technologie dans ce cas améliore l'expérience utilisateur. Il y a une amélioration fonctionnelle. 

Contactez les apprenants en amont du présentiel ou de la classe virtuelle, en leur faisant parvenir des messages et contenus portés par un module e-learning, une vidéo, une animation réalisée avec Powtoon, un questionnaire en ligne ou simplement des documents. Ils peuvent ainsi  consolider des prérequis, élaborer leurs questionnements ou auto-diagnostics …

Remplacez l’évaluation des connaissances, par un quiz/qcm sur Socrative. Vous pourrez administrer ce quiz/qcm en salle, ou à distance, choisir entre trois possibilités de feed-back aux apprenants et de contrôle de la navigation entre les questions. Vous choisirez parmi trois types d’éditions de rapports. Vous augmentez de cette manière les usages pédagogiques de l’évaluation.

Modification

Reconfigurez significativement la tâche grâce au numérique. 

Vous aviez pour habitude de donner à vos apprenants un maximum de contenus? Vous étiez créateur de tous les types de contenus pour un cours ou une formation et si le Digital Learning changeait les habitudes? 

La technologie vous permet de laisser plus de place à vos apprenants, de leur donner la liberté d'apprendre grâce à vous mais aussi grâce à lui-même. Il peut donc être créateur de contenus et les partager dans des groupes d'apprentissage. Le contenu est produit par vous mais aussi par le groupe. Il ne vous reste plus qu'à créer une base et à faciliter le partage... 

La technologie aide à passer d’un centrage « formateur » à un centrage « apprenant ».

Redéfinition 

La technologie permet de créer de nouvelles tâches, auparavant inconcevables.

Interagir et produire en mode collaboratif en synchrone ou asynchrone depuis des lieux géographiques différents, cela aurait été impossible il y a quelques années... Maintenant grâce à la technologie digitale, presque tout est possible...

Comme de faire produire de nouveaux types de livrables aux apprenants, qui leur permettent d’augmenter leurs connaissances et partager leurs pratiques. Ils pourront utiliser Twitter, Scoop it comme outils de veille et de curation,  des groupes Lindked In ou Google + leur permettront de faire le lien entre plusieurs promotions d’une même formation …

Et on peut encore aller plus loin... 

L’Adaptative learning propose déjà, à l’aide des technologies, de personnaliser véritablement la formation, en proposant à chaque apprenant des ressources adaptées à son profil, ses besoins, son rythme.

Mon but était de briser certaines barrières technologiques et de vous aider à faire le premier pas dans le Digital Learning. Pour les formateurs, pour qui la prise en main des nouveaux outils est souvent un frein mais à qui la technologie demande aussi un réel changement de mentalité et un vrai lâcher prise car le digital remet l'apprenant au centre. Mais aussi pour les apprenants, qui se retrouvent parfois désarçonnés par le support mais aussi par le fait qu'ils sont eux aussi producteurs de contenus. De plus, il y a pour eux aussi un réel changement de mentalité par rapport aux horaires qui ne sont plus aussi réguliers.

Ces nouveaux formats viennent bousculer la représentation que tous se faisaient de la formation.

Un petit supplément

Jane Hart, dans sa 9ème enquête sur les outils pour apprendre, publie la liste des 100 premiers outils. Certains sont payants, mais la plupart offrent au moins un premier niveau d’accès gratuit, ou le sont complètement.

Vous pouvez aussi lire cet article : 5 étapes pour digitaliser ma formation


 

Mots clés : formateur, formation en ligne, Transformation Digitale

Chief Operating Officer En charge de la gestion de l'entreprise et du management des équipes, Amandine est votre interlocutrice privilégiée pour vous conseiller et orienter votre projet de formation. En fonction de vos besoins ou de la nature de votre projet, vous serez mis en relation avec l'un de nos experts.