Le paradigme “in the flow of work”, l'avenir du learning ?

flow-of-work-myskillcamp

 

Nous sommes connectés, voire ultra-connectés pour certains d’entre nous. Face à cela, le développement des compétences relève de plus en plus du challenge quotidien pour les directions RH. À cela, s’ajoute l’importance de créer des dispositifs sur mesure, centrés sur les besoins de l’apprenant. Et si la réponse à tous ces enjeux se trouvait dans l’apprentissage en continu ? “In the flow of work” ou comment intégrer et créer des moments d’apprentissage dans le flux de travail quotidien ? 


 

À la recherche d'une expérience d'apprentissage optimale

Les innovations en termes de formation n’ont pas cessé d'apparaître ces dernières années mais si l’on ne doit n’en retenir qu’une, c’est bien la notion d’expérience apprenante. On ne cloisonne plus la formation à une croix sur le calendrier. Désormais, l’apprentissage s’effectue tous les jours, avec des temps forts en présentiel (lorsque cela est nécessaire) et des capsules en micro ou rapid learning à intervalles réguliers. C’est ce qu’on appelle du “blended-learning”, l’apprentissage mixte.  Pour beaucoup, c’est devenu une norme absolue pour engager durablement les apprenants et leur faire vivre une expérience d’apprentissage enrichissante.

 Attention, cela ne signifie pas que c’est une solution pour toutes les entreprises et que vous devez l’adopter immédiatement. Chaque apprenant évolue dans un contexte différent et ressent des besoins spécifiques liés à son poste ou ses aspirations personnelles. Le “blended-learning” ne doit pas être un effet de mode, mais bien une réponse pédagogique. 

Le plus important est de délivrer l’expérience apprenante la plus optimale possible, c’est-à -dire, celle qui répond le mieux aux besoins de vos apprenants et à vos objectifs.

Quel que soit l’outil ou la technologie que vous choisissez pour faire vivre cette expérience à vos employés, gardez toujours à l’esprit que la place de l’Humain reste essentielle

En effet, nous considérons qu’aujourd’hui le rôle du formateur est d’accompagner pas à pas chaque apprenant. Il peut s’agir d’une présence ponctuelle ou quotidienne mais il doit être en mesure de suivre l’avancée de chacun et d’apporter son soutien. Il sera en quelque sorte le tuteur pour animer, réactiver ou parfois challenger les apprenants pour qu’ils consomment ce contenu.  

Enfin, d’un point de vue apprenant, votre dispositif de formation doit être engageant. S’il s’ennuie, si on lui impose un rythme d’apprentissage qui ne lui convient pas ou au moment inadapté, il y a peu de chance que la magie opère sur le long terme. 

Pour créer un engagement maximal, tout passe par le bon contenu d’apprentissage :

- qualité : ce contenu doit traiter les choses en profondeur, avec une pertinence métier et surtout avec la bonne récurrence ou fréquence.


Le saviez-vous ? C’est scientifique : 90% des choses sont oubliées au bout d’une semaine

- accessible : facile à consommer et à trouver lorsque l’apprenant en a besoin et sur le bon canal.

- mesurable : déterminer des indicateurs clés liés à ce contenu pour être en mesure de quantifier son efficacité. 




L'apprentissage en continu, une nouvelle habitude à prendre

L’apprentissage s’est adapté au fil du temps et des générations. Si, au début de l’e-learning, la simple mise à disposition de cours en ligne suffisait, aujourd’hui on intègre la gestion des compétences et des talents à l’équation. On parle désormais d’apprentissage en continu, celui qui nous guidera tout au long de notre parcours professionnel : le Lifelong Learning. Ce nouveau contexte implique des concepts d’auto-formation, de curation de contenus ou encore de collaboration

En tant que Responsable Formation ou Learning & Development manager, vous devez vous adapter à ces nouveaux paradigmes. Mais encore plus, concevoir un dispositif complet qui couvre l’ensemble des besoins de vos collaborateurs en interne. 

Ainsi, si vous souhaitez tendre vers l’apprentissage en continu, vous devrez mettre en place des actions adaptées à cette nouvelle manière de se former. 

Tout d’abord, vous devrez proposer un environnement propice à l’apprentissage en continu en sensibilisant l’ensemble des parties prenantes sur son intérêt et son impact sur l’amélioration de la productivité. Il s’agira de créer une culture apprenante autour de l’apprentissage permanent afin de les encourager à adopter cette attitude au quotidien mais surtout tout au long de leur expérience dans l’entreprise. 

Techniquement, vous devrez être en mesure de garantir à minima :

- un catalogue riche et diversifié de contenus et la possibilité d’y intégrer ses propres ressources (issues de la veille ou de la curation)

- une accessibilité multicanaux (depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone)

- différentes modalités d’apprentissage disponibles : présentiel, e-learning, MOOC, SPOC…

- des formats adaptés (videos, articles, podcasts, events...)

- du partage de connaissances et une mise en relation de ceux qui savent et ceux qui veulent savoir : coaching, mentoring, tutorat… 

Un contenu adapté à un apprentissage en continu doit répondre aux critères suivants :

- Personnalisé : un contenu ciblé sur les attentes, besoins, aspirations actuelles ou futures de l’apprenant

- Pertinent : être en lien direct avec la réalité et les challenges métiers quotidiens

- Collaboratif : favoriser des moments d’entraide et de partage pour interagir entre pairs

- Accessible : trouver le contenu rapidement et pouvoir y accéder n’importe quand, n’importe où.

Le saviez-vous ? Sur myskillcamp, la fonctionnalité “Pin my contents” vous permet d’épingler des contenus directement dans la plateforme pour les sauvegarder ou les consulter plus tard.

 

Le temps, ce précieux graal à toute formation réussie

L’un des défis majeurs dans les prochaines années est de parvenir à dégager du temps de formation dans le quotidien de l’apprenant. En effet, c’est l’un des freins les plus fréquemment cités lorsqu’on évoque l’engagement d’un collaborateur face à la formation. 

Et lorsqu’ils prennent le temps, il faut “rentabiliser” ce temps passé en leur faisant apprendre quelque chose qui a du sens, qui soit assimilable rapidement et bien sûr applicable une fois sur le terrain. 


Face à cela, deux enjeux importants :

- ritualiser la formation et en faire un réflexe dans l’esprit des collaborateurs

- rester dans le “flow” du travail et pousser des contenus en lien avec le poste/missions sans que l’apprenant ne soit à l’origine de l'initiative.

Comment y parvenir ? En se servant des outils qu’ils utilisent tous les jours tels que Slack, Workplace, Sales Force, Microsoft...pour ne citer qu’eux. 


Pour aller plus loin dans cet apprentissage sans couture et proposer une expérience homogène, vous aurez besoin d’un outil performant, au-delà d’un simple LMS. 

A l’image de la LXP de myskillcamp, l’outil choisi devra se concentrer sur l’employé. Les différentes fonctionnalités doivent vous permettre de créer des contenus personnalisés et les répertorier, gérer le développement des compétences et proposer des parcours d’apprentissage uniques, le tout au même endroit. Une petite touche d’IA vous permettra enfin de recommander ou suggérer des contenus par catégorie ou par canal, d’adapter les parcours de formation selon le comportement d’un apprenant...Toute collecte de données sera utile pour offrir une expérience stimulante à vos collaborateurs !


Envie d’en savoir plus sur la LXP de myskillcamp ? Contactez-nous. 

 

Mots clés : apprentissage

Content Manager chez myskillcamp