Comment améliorer l'impact d'une formation en présentiel ?

iStock-539329448.jpg

Formation en présentiel et digital learning : l'un ne va pas sans l'autre. Le changement peut faire peur et bouleverser des habitudes bien ancrées. Rassurez-vous, pas question ici de vous dire que le digital learning va remplacer les formations en présentiel à terme. Bien au contraire, il va venir les compléter pour les rendre encore plus agréables et efficaces. Nous avons là, une belle opportunité pour enrichir et approfondir les formations. En quoi le digital peut-il améliorer vos formations "face to face" ?  On vous dit tout ! 

Le digital doit être un besoin avant tout 

Bien plus qu'un simple effet de mode, le digital fait partie intégrante de notre quotidien. Mais cela ne signifie pas que vous devez l'adopter dans toutes vos formations en présentiel. Rien ne remplacera le contact humain et les échanges qui peuvent s'opérer lors d'une formation traditionnelle entre un formateur et ses apprenants.

Le digital oui, mais dans quel but ? quels objectifs ? 

Pour répondre à ces questions, commencez déjà par lister les envies, les préférences, les usages, les objectifs ou encore les challenges métiers... Tout ce qui va vous permettre d'avoir une vue d'ensemble sur les besoins ou attentes de votre communauté apprenante. En parallèle, joignez-y les objectifs business que vous devez atteindre grâce à la formation de vos collaborateurs (productivité, performance, agilité...). Si le digital learning apparaît alors comme une solution à vos enjeux, vous allez pouvoir passer à l'étape suivante. Il s'agira d'identifier vos premiers chantiers de digitalisation, déterminer quelle valeur ajoutée le digital va apporter et choisir les bons outils pour enclencher leur digitalisation. Découvrez 5 règles d'or à suivre pour commencer la transition digitale de vos contenus. 

Ainsi, cet état des lieux est nécessaire pour décider, si oui ou non, le digital aura un réel impact sur vos formations et quel en sera le périmètre d'actions. 

En présentiel, par exemple, il peut être très bénéfique pour apporter un peu plus de dynamisme, d'interaction ou encore plus d'engagement. En effet, avec le digital, on gagne en flexibilité. On peut donc proposer de nouvelles activités pédagogiques comme les quizz animés, les serious game, l'usage de la réalité augmentée, les jeux de rôles, les sondages ou évaluations en direct... le tout depuis une tablette, un ordinateur, un smartphone ou autre support connecté. De nouvelles activités qui viennent s'ajouter au déroulement d'une séquence classique en présentiel, le formateur peut ainsi diversifier son animation et rendre les apprenants plus "actifs". 

Alterner digital et présentiel

Pour ceux dont la communauté apprenante a autant besoin du digital que du présentiel, le Blended learning (ou apprentissage mixte) est une bonne alternative. Concrètement, cela consiste à alterner des sessions à distance quand cela suffit, avec des sessions en face à face avec un formateur quand cela est nécessaire. 

Les avantages de cette méthode sont nombreux :

- Une meilleure implication et un meilleur engagement de l’apprenant

- Moins de contraintes au niveau des présences et de l'assiduité

- Une réduction des coûts liés au présentiel (déplacement, hébergement, frais divers...)

- Un suivi plus précis de l’évolution des apprenants

D'ailleurs des statistiques révèlent que les apprenants qui suivent un apprentissage en Blended Learning progressent mieux qu’avec une formation présentielle uniquement. En y réfléchissant bien, on peut comprendre un tel succès : en mettant l’apprenant au cœur de la formation, il se sent d’autant plus impliqué dans son apprentissage et mémorise plus facilement les notions. De plus, utiliser les outils du quotidien (smartphone, ordinateur portable, tablette...) permet d'ancrer la formation dans l'esprit de l'apprenant et la rendre plus informelle, donc plus agréable à suivre. À condition bien sûr que la formation soit conçue dans ce sens. En effet, il n’y a aucun intérêt à passer par le digital, si le format de vos formations n’est pas compatible, pire encore que vos apprenants ne savent pas comment s’en servir à bon escient. 

Associer le Microlearning à la formation en présentiel

Autre exemple d'intégration du digital dans les formations en présentiel : le Micro Learning . Ce sont des formations de courte durée (maximum 3 minutes), qui ont l'avantage d'être dynamiques et d'aller à l'essentiel. Accessible en ligne et à tout moment, elles ne demandent que très peu de temps d'implication pour l'apprenant. 

L’objectif du Micro Learning est de proposer des formations en ligne qui permettent d'apprendre de manière autonome, en complément d'une formation "classique". En quelques minutes, il est ainsi possible d'illustrer rapidement un propos tout en maintenant la concentration de l'apprenant au maximum. Ce type de formats est particulièrement adapté lorsqu'il s'agit de faire des piqûres de rappel sur une formation fraîchement écoulée, les bonnes pratiques à ne pas oublier ou encore des règles d'or à respecter. 

Il est tout à fait envisageable d'intégrer ces séquences de Micro Learning au sein de vos sessions en présentiel pour consolider les acquis ou identifier des lacunes persistantes. D'ailleurs, vous pouvez également combiner le Blended Learning avec du Micro Learning, les deux solutions sont compatibles. 

 

Vous l'aurez compris : le digital vient faire évoluer les pratiques d'apprentissage en venant compléter ou améliorer l'expérience apprenante. Ce sont de belles opportunités pour se rapprocher toujours des apprenants, leur offrir des dispositifs de formation engageants et sur mesure. Prêts à vous lancer ? 

 

Content Manager chez myskillcamp