Histoire atypique ou réussite ?

 
Capture d’écran 2017-10-10 à 17.16.28.png
 
En tant que Startuper sur la région Wapi, je peux vous garantir que c’est “The place to be” pour vous faire cocooner de votre phase de démarrage jusqu’à votre première levée de fonds.
 
Installé à Tournai depuis 3 ans, je suis arrivé sur ce secteur avec plein d’entrain. Cette région et ses ressources m’ont beaucoup apporté tant au niveau de la création que de la finalisation du projet. Alors, si vous vous demandez où démarrer votre projet de Start-up, cet article est fait pour vous !
 

MySkillCamp, la genèse

La naissance de MySkillCamp n’est pas le fruit du hasard ! Formateur de profession, j'ai créé mon centre de formation en langues pour les marchés français et belge, Clic2speak. Rien de bien novateur hormis l'utilisation d'un outil e-learning pour la construction et délivrance des formations. L'activité aurait pu rester telle quelle, mais l’appel de l’entreprenariat et la prise de risque étaient plus forts que tout !
 
Toujours en tant qu'enseignant, je décide de tester le marché de l’Éducation en Belgique avec notre plateforme d’e-learning, Nosco. Inutile de rentrer dans les détails, le marché de l'Éducation étant très controversé, je me rends compte qu'il s'avère complexe de convertir nos prospects actuels au terme de quelques salons. Quelques écoles du secondaire et supérieur et c'est tout... Une première levée de fonds s'impose !
 

1ère Traction - 1ère levée de fonds 

C’est à ce moment-là que tout a basculé !  

Mes acolytes Ludovic Bekaert, Amandine Coutant 
et moi-même sommes en pleine phase de levée de fonds, et cela s'avère extrêmement sportif. Surtout dans le cadre de votre première levée. Un conseil ? Ne rien lâcher, être présent et montrer son ambition. Hormis l’équipe et le produit, votre unique motivation reste la clef du projet.
 
Je me souviens, un mois de Novembre, j’étais au Cercle du Lac pour pitcher devant un parterre d'investisseurs et je tombe nez à nez avec un investisseur que je connaissais. Il s’avance vers moi et il me dit « Mais, tu es partout toi ! » et je lui ai répondu « Je pitcherais autant de fois qu’il le faudra ! ».
 
Deux mois plus tard, nous avons trouvé nos premiers investisseurs.
Grâce à cette première expérience, je me suis rendu compte que c’était très compliqué de se démarquer des autres start-ups car beaucoup rencontrent la même problématique: trouver des fonds et se développer rapidement. 
Alors, pourquoi aller là où tout le monde est déjà ?
 
Retour aux sources, vous me direz ... En tant que jeune Wallon, je finis par trouver les intervenants pour boucler ma première levée de fonds en accord avec Wapinvest, Novallia, la CBC et l'agence de traduction Scripto Sensu.
 
Un conseil: trouvez un endroit où l’on vous remarque ! Grandissez puis retournez dans cette mêlée  :-) 
 

Accompagnement et expertise de notre projet 

Tout d'abord, je tenais à remercier les membres d'Entreprendre.wapi et plus particulièrement, Thierry Van Kerm. Avant de valider notre première levée de fonds, nous avons dû passer par une phase d’accompagnement avec le réseau Entreprendre.wapi. Grâce à Thierry Van Kerm, coach certifié, son accompagnement durant les trois derniers mois nous a permis de préparer la levée de fonds en revisitant notre Business Model Canvas.
 
Cette formation était primordiale pour comprendre la manière dont on doit structurer un Business Model Canvas lorsqu'on souhaite faire connaître son produit mais surtout être crédible ! Très vite, vous découvrez quels sont vos forces et faiblesses. Après mûre réflexion, nous pivotons sur le marché du B2B et changeons de nom, avec l'arrivée sur le marché de MySkillCamp. Aujourd’hui, notre entreprise compte près d'une cinquantaine de clients et est en passe d'opérer sa deuxième levée de fonds. 
 
Un entrepreneur heureux est un entrepreneur qui sait pourquoi il prend des risques ! 

Mots clés : digital learning, Ils parlent de l'e-learning, interview

Business Developer @myskillcamp. Always helping you to find the best solution in Digital Learning and e-Learning