Une formation engageante, sinon rien !

 
glenn-carstens-peters-203007.jpg

Plus que jamais, la formation, en 2018, devra engager les apprenants. Ce n’est plus une recommandation, c’est désormais une condition pour réussir une stratégie de Digital Learning. Vous ne savez pas comment vous y prendre ?  Suivez le guide !

Full digital, mais pas à tout prix.

Une plan de formation 100% présentiel ? Avec le digital, c’est (presque) terminé. C’est une prise de conscience que vous devez avoir, avant même de repenser les modalités d’une formation.

Aujourd’hui, vous ne pouvez plus faire QUE des cours en présentiel, non par parce que c’est désuet, mais parce que le digital ouvre de nouvelles opportunités qu’il faut saisir. Attention, comme nous l’avons déjà évoqué, l’idée n’est pas de supprimer les sessions en présentiel mais simplement de les réduire stratégiquement, car elles ne sont pas toutes digitalisables. En effet, rien ne remplace la relation formateur-apprenant et les échanges spontanés (détecter l’incertitude, l’incompréhension, puis ré-expliquer…) qui font de la formation traditionnelle un atout. Aucune technologie à ce jour, même l’intelligence artificielle, n’est en mesure de retranscrire cet échange.

En revanche, le digital peut renforcer l’engagement de vos collaborateurs dans la formation.  Ces derniers peuvent ressentir une certaine contrainte, lassitude ou déception quant à vos formats actuels. Il devient donc primordial pour leur employabilité et votre performance, de redynamiser vos parcours de formation et de vous inspirer des tendances actuelles. Pour d’autres entreprises, c’est aussi un moyen de mettre en avant leur capacité à s’approprier des procédés innovants, dans un environnement en perpétuelle évolution.

Grâce à des dispositifs digitaux (plateforme LMS, mobile learning…) chacun accède à un contenu quand il le veut, où il le veut et décide, lui-même, du domaine de compétence concerné. Selon leurs priorités ou leurs attentes, les apprenants prennent le contrôle de leur développement personnel, sans solliciter les modalités d’un service formation. Un recours qui peut sembler parfois contraignant et non adapté à un besoin « immédiat ».   

De plus, en se concentrant davantage sur des formations distancielles, il est plus simple de s’ancrer dans le quotidien des apprenants sur le long terme et lorsqu’ils en éprouvent le besoin à l’instant T. On peut ainsi venir compléter un apprentissage, rappeler des notions importantes, ou les aider à mémoriser des connaissances clés, et ce n’importe quand. Cela favorise donc une employabilité optimale tout au long de la présence dans l’entreprise.

Cette flexibilité vous impose tout de même de trouver le bon compromis stratégique. Il s’agit d’une part, de répondre aux besoins de vos apprenants (vous devez suffisamment les connaître) en proposant des dispositifs d’apprentissage cohérents, et, d’autre part, atteindre les objectifs de performance attendus par l’entreprise.

Enfin, la transformation d’une formation présentielle en e-learning, divise son prix par dix. Vous réduisez donc considérablement le coût budgétaire mais aussi logistique alloué à la formation. Pour que cela soit viable, vous devrez donc faire en sorte que vos parcours d’apprentissage soient bien adaptés, et sensibiliser l’interne à ce nouveau mode de fonctionnement, afin que les utilisateurs (vos collaborateurs) mettent à profit cet investissement.

Faire de l'apprentissage, une expérience 

Chez MySkillCamp, notre leitmotiv est de donner du sens aux activités pédagogiques, car nous estimons que c’est un levier de motivation et d’engagement à forte valeur ajoutée. Ainsi, vous ne devez pas vous adapter à toutes les tendances numériques, bien au contraire, vous devez choisir celles qui répondent le mieux à vos attentes et à celles de vos collaborateurs. On en dénombre plusieurs : les classes virtuelles, les MOOC/COOC, la gamefication, le social learning, le microlearning, le rapid learning et plus récemment l’adaptive learning et la réalité augmentée.

Avec le Digital Learning, le catalogue des possibilités est vaste et varié.  À vous d’opter pour celle qui convient le mieux à la taille de votre organisation, son état d’avancement dans le digital ou encore sa capacité d’adaptation au changement. Néanmoins selon nous, la meilleure alternative reste le blended learning, une stratégie qui consiste à mixer le présentiel et le distanciel (activités digitales). C’est un moyen de conserver les atouts d’une formation en présentiel quand c’est nécessaire, et d’ancrer le développement des compétences  dans le quotidien de vos collaborateurs.

A l’image de l’expérience que vous faites vivre à vos clients, vous devez choisir les dispositifs qui feront de l’apprentissage, un procédé totalement intégré à leur carrière et non plus à un moment à part entière. L’avantage avec les plateformes LMS (Learning Management System), c’est que vous pouvez mettre à disposition des contenus, instaurer un échange entre les apprenants ou avec les formateurs, laisser une part d’autonomie et d’auto-formation… En bref, bâtir une véritable communauté apprenante où chacun peut apprendre à son rythme, partager son expérience, agréger du contenu mais surtout progresser ensemble.

Mais tout cela n’est rien si la technologie ne suit pas. Votre plateforme de Digital Learning doit être personnalisable (selon vos besoins et vos attentes), avec une interface fluide, facile à comprendre et surtout à utiliser.

Vous recherchez un LMS ? Contactez-nous !

Photo by Glenn Carstens-Peters on Unsplash

Digital Marketer chez MySkillCamp