En quoi consiste le Marketing de la formation ?

 

iStock-670150938

Avec la transformation digitale, certaines entités entament de véritables stratégies de conquête dignes de marketers pour “vendre” leur formation. En quoi consiste ce “Marketing de la formation” ? Comment s’y prendre pour engager les apprenants ?

De nouveaux besoins 

Une nouvelle génération d’apprenants a vu le jour grâce au web et au digital, engendrant ainsi un changement de perception inter et intra-générationnelle. D’ailleurs, il n’est pas rare de constater des disparités quant à l’attention que porte chacun au monde du travail : pendant que certains consacrent une grande partie de leur carrière au sein d’une même entité, d’autres souhaitent occuper des postes challengeants et dans lesquels ils s’épanouissent pleinement, au risque d’en changer dès lors que ce n’est plus le cas. Désormais, il faudra donc composer avec des besoins aussi variables que volatiles. De plus, nous sommes dans un contexte digital où les métiers évoluent vite, où il devient facile de développer des compétences et se tenir informé des évolutions métiers.

A l’image de consommateurs dont on veut satisfaire les attentes ou les envies, le dispositif de formation se doit d’anticiper ceux des apprenants et d’y répondre. Autrement dit, il faudra intégrer les besoins de chacun dans les plans de formation afin de proposer des programmes de qualité et surtout pertinents par rapport à ce qu’ils attendent en retour.

Le rôle des managers 

Les managers seront de précieux interlocuteurs et surtout des relais privilégiés auprès des apprenants. En effet, c’est eux qui vont impulser ce réflexe “formation” dès lors qu’un salarié ou un client souhaitera atteindre des objectifs professionnels : augmenter son employabilité, se responsabiliser, évoluer ou développer une compétence transversale… Au lieu de laisser l’apprenant seul face à ses choix ou à ses recherches (comme il peut le faire grâce au web), votre rôle sera de l’accompagner et lui proposer les formations en adéquation avec son profil ou ses besoins. Gardez toujours à l’esprit que le plus important reste de faire coïncider les bénéfices attendus par l'entité avec les besoins des apprenants ; l’un ne va pas sans l’autre.

Savoir utiliser les nouveaux outils technologiques 

Vous vous doutez bien qu’avec de telles opportunités, il vaut mieux être performant dans l’usage et les modalités. L’acculturation digitale est un premier pas pour contextualiser et se familiariser avec ces nouveaux outils, propres au digital Learning. Ensuite, il convient de suivre des formations « techniques » pour être en mesure de juger de la qualité d’une formation, interpréter les résultats (succés, abandon, échec), identifier les nouveaux besoins pour mieux orienter l’apprenant dans ses choix de carrière, etc.

Délimiter votre périmètre d'actions 

L’enjeu du Social Learning aujourd’hui est bien d’être en mesure de travailler tous ensemble mais surtout de savoir progresser ensemble, surtout lorsque l’on sait que le travail en groupe est un facteur de réussite. Il s’agit de pousser chaque collaborateur à mettre à profit ses connaissances collectivement pour favoriser l’entraide et le développement commun des compétences. En veillant à valoriser chaque contribution pour que chaque individu puisse être enseignant et apprenant selon le degré d’expertise ou de connaissances. Pour cela, il faudra évidemment provoquer des moments d’échanges, de co-construction et de mutualisation des connaissances au sein des parcours de formation individuels. Le Digital Learning puise son efficacité sur cette notion de travail collectif, en réunissant les acteurs au même endroit (les plateformes LMS/LCMS)...

Un plan de formation s’anticipe, se prépare et se “vend” avant, pendant et après. Durant ces trois temps, vous devrez vous assurer que vos apprenants restent motivés et attentifs du début à la fin.

Pour y parvenir, vous allez devoir littéralement les “embarquer” en les impliquant dans votre projet de formation, à tel point qu’ils doivent en être les principaux acteurs. Étape essentielle : faire comprendre l’utilité et les bénéfices de cette démarche pour eux comme pour l’employeur ; mais surtout légitimer le temps passé à se former et la contribution de chacun dans l’effort collectif : montée en compétences, performances, atteinte de résultats, CA…

Comment s’y prendre ?

En établissant au préalable des bases solides pour mettre en avant votre formation de manière optimale.

En premier lieu, vous devrez définir les objectifs de votre stratégie (faire connaître, faire découvrir, faire aimer, convaincre, recommander…une formation, un partenaire...), la cible (attentes, motivations, freins du public concerné...) et le bénéfice que vous attendez pour le manager (un collaborateur plus autonome, plus efficace…)  ou pour l’apprenant (améliorer l’employabilité, responsabiliser, motiver…) .

En second lieu, vous devrez vous mettre à la place du public-cible à chaque étape de l’élaboration de votre dispositif de formation. Cela signifie qu’avant même de penser aux contenus, centrez-vous sur les attentes de vos apprenants et suivez ce fil conducteur tout au long de la phase de conception. Des formations non adaptées sont rejetées par les apprenants. Pire, elles ne leur apportent strictement rien, or vous avez mis du budget pour les concevoir (temps, ressources humaines, ingénierie…).

Dresser un état des lieux des besoins de vos apprenants c’est bien. Les comprendre et les intégrer dans votre stratégie d’apprentissage c’est encore mieux !

Ensuite, voici quelques règles essentielles pour utiliser le marketing au service de la formation :

  • Utilisez les outils technologiques à votre disposition : e-mails, intranet, réseau social d’entreprise, messagerie privée interne etc.
  • Établissez toujours un programme de formation en accord avec les valeurs de votre entité, vous conserverez ainsi la cohérence de vos actions de formation.
  • Rédigez des contenus attractifs en veillant à la clarté et la compréhension rapide de vos propos : un ton accrocheur, une description (mais pas trop), les avantages de la formation pour l’apprenant, le public concerné, des informations pratiques, les coordonnées d’un interlocuteur direct…
  • Donnez-vous des deadlines et des plannings (mais surtout respectez-les) !
  • Susciter un intérêt tout particulier pour vos formations : instaurer des phases de pré-sélection, laissez peu de choix pour les dates ou avertissez du peu de places disponibles. De cette façon, vous éveillerez la curiosité de vos apprenants et éviterez les phénomènes de rejet, d’annulation ou de report de la formation.
  • Entourez-vous d’ambassadeurs ou d’influenceurs internes pour porter vos messages : des managers, des salariés ou clients satisfaits…
  • Testez vos projets de formation en phase pilote avant de l’imposer à toute votre structure : avoir une vision “test and learn”  vous permettra d’anticiper les réactions, identifier les freins et de préparer une conduite du changement en douceur.
  • Servez-vous des feedbacks pour adapter votre stratégie d’apprentissage ou vos contenus : un questionnaire rapide avant/pendant/après la formation pour recenser le niveau de satisfaction de vos apprenants.

Bref, l’idée n’est pas de vous faire un catalogue mais de vous partager quelques conseils pour mettre à profit le marketing au service de votre stratégie d’apprentissage. Et vous, que faites-vous pour mettre en valeur vos formations ?

Digital Marketer chez MySkillCamp