L’évaluation positive en entreprise

william-iven-19843.jpg

Souvent redoutée, la phase d’évaluation a pourtant un objectif pédagogique. Elle vient tout simplement contrôler un état de connaissances, attester d’un progrès ou identifier des points d’amélioration. Pourtant, il arrive parfois que vos salariés ne soient pas tous du même avis. Découvrez comment faire de cette étape angoissante, une expérience positive et encourageante pour soutenir l’effort de vos collaborateurs. 

Dédramatiser l'évaluation 

Tout être humain angoissé à l’idée d’être jugé ou évalué a besoin d’être rassuré pour mieux avancer et surmonter l’échec. C’est donc un frein psychologique avant tout qu’il faut soulever.

Pour commencer, vous devez leur faire comprendre qu’une évaluation est nécessaire, dans la mesure où le monde évolue, les pratiques et les tendances aussi. Un contexte qui nous oblige à s’adapter pour rester dans la course. L’adaptation passe donc nécessairement par le développement ou le renforcement de compétences clés. Mais comment savoir si un collaborateur possède les armes en main pour relever les défis de l’entreprise sans passer par une phase d’évaluation ? Soit vous le croyez sur parole (c’est à vous de voir) soit, vous devez évaluer et mesurer ses connaissances. C’est véritablement une étape importante pour identifier, quantifier ses besoins par rapport à son métier et aux objectifs stratégiques.

En banalisant l’évaluation comme un procédé qui va l’aider à répondre aux enjeux business de son poste, vous lui démontrez votre soutien et votre envie de le voir s'épanouir au profit de l’entreprise. Cela peut vous paraître un peu « fleur bleue » dit comme cela, mais il faut savoir dire les choses pour instaurer un dialogue transparent et sincère. D’autant plus lorsqu’il s’agit de réconcilier un salarié avec l’évaluation, souvent mal vécue par le passé (notes, sanctions, jugement…). L’enjeu pour vous sera alors de mettre en place des processus d’évaluation performants sans porter atteinte à la frustration ou l’échec personnel d’un collaborateur. 

Donner le contrôle aux apprenants 

Comme vous le savez, une plate-forme de Digital Learning apporte davantage de flexibilité et de dynamisme dans la mise en place des parcours d’apprentissage en interne. Mais vous pouvez également vous en servir comme support ou relais d’évaluation auprès de vos apprenants, « ni vu ni connu ».

Grâce à l’ingénierie digitale, il est possible de pousser des contenus d’évaluation, tout comme des formations, au bon moment sans l’imposer brutalement et ce en deux phases. La première consiste à laisser libre d’accès les tests d’évaluation afin que l’apprenant vienne s’auto-évaluer quand il le veut et constater par lui-même ses progrès ou ses axes d’améliorations. Il a le choix de rester anonyme (ou non) et en cas de résultats non satisfaisants, il repasse ces exercices le mois d’après par exemple. La seconde étape est de planifier des évaluations plus « officielles », une fois que l’apprenant se sent prêt et en confiance.

En procédant de cette façon, d’une part, vous permettez à vos collaborateurs de devenir acteur de leur développement et, d’autre part, à l’aide d’un bilan d’évaluation, vous mettez en valeur les efforts fournis et établissez clairement les défis à relever par la suite.                               

Etablir des diagnostics ou des bilans, ne doit pas être forcément négatif. En effet, souligner les choses que l’on ne sait pas assez ou peu nous permet, certes, d’avancer. En revanche, souligner ce que l’on sait déjà et ce que l’on a acquis grâce à la formation, est aussi bon à entendre et permet de gagner en confiance en soi. Ainsi, pour mesurer une progression ou même féliciter d’un exploit, le recours à l’évaluation devient une expérience positive. C’est pourquoi, il devient essentiel pour vous de faire en sorte qu’elle se généralise dans l’ensemble de votre processus d’apprentissage.

Et dans la pratique ? 

Étant donné que chaque entreprise possède ses propres défis à relever, il n’existe pas de modèle « type » d’évaluation positive à mettre en oeuvre. Vous devez placer le besoin de votre apprenant au coeur de vos priorités et l’aider à révéler son potentiel pour l’entreprise. C’est dans cette logique que vous devez toujours voir l’apprentissage et l’évaluation comme un ensemble complémentaire, qui s’imbrique l’un avec l’autre mais jamais distinct.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la mise en place d’un tel procédé dans votre parcours d’apprentissage en interne, n’hésitez pas à contacter nos experts pédagogiques.

L’évaluation positive est un gage de confiance et de valeur que vous accordez à vos collaborateurs. Dans ce contexte, ils sont davantage enclins à recevoir des conseils ou des recommandations pour progresser et aller plus loin. Grâce au Digital Learning, il est possible d’apprendre à son rythme tout en se sentant épaulé et valorisé par ses responsables ou son équipe RH.

À vous de jouer !

Photo by William Iven on Unsplash 

Digital Marketer chez MySkillCamp

Something Powerful

Tell The Reader More

The headline and subheader tells us what you're offering, and the form header closes the deal. Over here you can explain why your offer is so great it's worth filling out a form for.

Remember:

  • Bullets are great
  • For spelling out benefits and
  • Turning visitors into leads.

Nos derniers articles